Retour

Deux expos mettent en valeur le site de la Grave, aux Îles-de-la-Madeleine

Depuis samedi et jusqu'en février, deux expositions mettent en vedette le site historique de la Grave au Musée de la Mer des Îles-de-la-Madeleine.

Un texte de Brigitte Dubé

Avec l'exposition « La Grave dans tous ses états », le regard de l'artiste-peintre Marco Lepage vient s'ajouter à la perception historique des lieux qu'apporte l'exposition « Le Café au cœur de la Grave ».

Selon Sophie Turbide, la Grave est le premier site colonisé aux Îles-de-la-Madeleine. Il l'a été par les Acadiens, eux-mêmes précédés par les Micmacs.

L'exposition souligne l'importance de la pêche aux Îles. « C'était le lieu le plus important. La grave désignait une plage recouverte de galets où on pouvait faire sécher le poisson », rappelle Sophie Turbide.

La Grave est ensuite devenue un lieu de commerce où se trouvaient plusieurs bâtiments. Dans les années 1960, elle a été désertée puisque toute l'activité s'est concentrée à Cap-aux-Meules. Plusieurs de ces bâtiments ont été laissés à l'abandon.

Des citoyens se sont mobilisés pour sauver le magasin général qui est devenu le Café. Aujourd'hui, c'est un passage obligé pour les touristes. C'est le lieu de rassemblement.

Le public pourra voir comment ce lieu a évolué et s'est transformé. Il pourra aussi entendre toutes sortes de petites histoires qui y sont reliées dans le cadre de cette exposition qui présente notamment une reproduction du Café, des oeuvres d'art et le vieux piano.

D'après une entrevue réalisée par Isabelle Lévesque, à l'émission Bon pied bonne heure

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine