Retour

Deux pétitions plutôt qu’une pour l’accessiblité aux services d'hémodialyse en Gaspésie

La pétition du député Bonnardel avait été mise de l’avant par Cyrille Gibeault Junior. Son père avait cessé ses traitements d'hémodialyse, épuisé de devoir parcourir près de 400 kilomètres trois fois par semaine pour les recevoir, de Sainte-Anne-des-Monts à Rimouski. M. Gibeault a maintenant droit à ses traitements à la maison.

Cyrille Gibeault junior se dit un peu déçu de n’avoir obtenu que 492 signatures, mais tout de même encouragé de voir qu’une autre pétition qui circule à Gaspé a récolté plus de 2000 signatures.

Pour moi, c’est une semi-victoire. On a quand même une bonne force en Gaspésie qui poursuit sur la même lancée. Ça se rajoute à ce qu’on a déjà fait.

Cyrille Gibeault junior

Pour sa part, le député de Gaspé, Gaétan Lelièvre, compte déposer cette pétition à l’Assemblée nationale dans deux semaines. Il estime que la pétition sur papier, signée sur place, permettait de rejoindre plus de Gaspésiens que la pétition numérique.

Ce sont deux moyens différents qui ont été pris. Ce n’est peut-être pas la même clientèle, certains sont plus sur internet, d’autres aiment mieux les moyens conventionnels.

Gaétan Lelièvre, député de Gaspé

« C’est fréquent qu’on dépose des pétitions portant sur un même objet à des moments différents », ajoute le député.

La pétition papier ne pourra se greffer à celle du député Bonnardel, mais les deux démarches pourront s’ajouter à celle de Jean Lapointe, qui demandait sensiblement la même chose en 2015.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu fais une détox de cellulaire?