Le procès de Roger Dubé s'est poursuivi pour une deuxième journée aujourd'hui au palais de justice de Sept-Îles.

L'homme âgé de 78 ans est accusé d'avoir fraudé Omnisport pour 30 000 dollars, un organisme sans but lucratif qu'il dirigeait entre 1995 et 2011.

L'accusé a été longuement interrogé par son avocat et le procureur de la Couronne et s'est montré impatient à la fin de journée à la suite des nombreuses questions qu'on lui a posées.

Dépassé par les évènements

Roger Dubé a affirmé qu'il n'avait aucune expérience, ni en comptabilité ni dans le commerce de détail, avant de diriger Omnisport, mais qu'il était dévoué à son travail.

Il a dit qu'il était au courant, à l'époque, qu'il manquait une somme de 3 000 ou 4 000 dollars et qu'il voulait régler lui-même le problème.

Il a toutefois été complètement dépassé d'apprendre qu'il y avait un manque à gagner de 30 000 dollars et ne peut expliquer d'où vient ce déficit.

À propos du chèque de 30 000 dollars qu'il a fait à l'organisme, Roger Dubé fait valoir qu'il a décidé de prendre ses responsabilités comme directeur général pour ne pas salir sa réputation.

Accusations fausses

Il réfute les accusations de fraude qui sont, selon lui, absolument fausses. Il s'est montré ému et a affirmé que cette expérience l'avait traumatisé.

L'avocat de la défense et le procureur de la Couronne présenteront demain leurs plaidoiries.

Un texte de Vincent Larin d'après les informations de Évelyne Côté

Plus d'articles