La Ville de Matane et le ministère de l'Environnement enquêtent sur un déversement d'hydrocarbure dans l'environnement. Pour l'instant les autorités ignorent la nature et la quantité de substance jetée.

Un texte de Jean-François Deschênes

Une odeur suspecte et un liquide luisant qui ressemble à de l’huile s’échappe d'un conduit pluvial qui se jette dans le fleuve Saint-Laurent.

Pour l’instant, impossible de connaître la nature de la substance et la quantité précise qui s'est retrouvée dans l'environnement.

Les autorités aimeraient surtout découvrir qui est à l'origine de ce dégât, selon la directrice des communications de la Ville de Matane, Anne-Dionne.

Si quelqu’un est reconnu responsable de ce geste, il s’expose à des amendes très sévères, rappelle Mme Dionne « Quand quelqu’un manipule et qu'il arrive un accident, un déversement ou quoi que ce soit, la personne, le responsable, avise les autorités. Maintenant on n’a pas eu de tel avis. »

Le déversement a été signalé vendredi, plusieurs heures après la première constatation du témoin.

Il a donc été impossible pour les autorités de limiter les dégâts, assure la porte-parole de la Ville « Ce qui est dommage en raison du délai de transmission de l’information, on n’a pas pu contenir les substances. Il y a une partie qui était déjà diluée dans l’environnement. Donc pour le moment notre principale préoccupation, c’est de trouver d’où viennent ces hydrocarbures. »

Elle rappelle qu’il est possible de joindre la Ville de Matane ou Urgence Environnement, 24 heures sur 24.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine