Retour

Dialogue établi entre les clients et la Chambre de commerce de Sept-Îles

La Chambre de commerce de Sept-Îles a réussi à établir un dialogue avec certains clients, grâce au service « Parlez-nous », une initiative pour favoriser l'achat local.

Un texte de Marlène Joseph-Blais

Depuis quelques mois, le regroupement de gens d'affaires invite les consommateurs à contacter ses employés pour raconter leurs bonnes ou leurs mauvaises expériences vécues dans un commerce de la ville.

Ils peuvent le faire par texto ou par la messagerie privée de sa page Facebook. Le directeur de la Chambre de commerce de Sept-Îles, Paul Lavoie, assure que la communication est désormais établie.

M. Lavoie n'est pas surpris de constater que les clients qui s'expriment jusqu'à présent relatent des expériences majoritairement négatives. « On s'adresse aux gens qui n'osent pas parler directement au commerçant », précise-t-il.

Au mois d'avril, l'organisation a aussi mis en ligne une vidéo humoristique pour inciter les clients et les commerçants à communiquer entre eux pour mieux comprendre leurs besoins respectifs.

L'importance du service

Paul Lavoie affirme que la Chambre de commerce a déjà pu identifier une tendance chez plusieurs consommateurs qui accordent beaucoup d'importance au service qui leur est offert.

Le directeur croit que certaines entreprises devront redoubler d'efforts pour améliorer l'expérience vécue par la clientèle. « Ce qui revient souvent, c'est que quand le patron est sur le plancher, le service est [très bon], mais quand il n'est pas là, c'est plus difficile », dit-il.

Former les clients

Les clients qui communiquent avec la Chambre de commerce sont aussi invités à raconter de quelle façon ils ont réagi lorsqu'ils ont vécu une situation déplaisante.

« On entame une conversation pour comprendre qui est le commerçant en question, mais on vérifie aussi le comportement du consommateur », explique Paul Lavoie.

Les nouveaux outils permettront d'éduquer autant les clients que les commerçants à l'importance de créer un dialogue.

À la fin de l'été, le directeur de la Chambre de commerce souhaite contacter les dirigeants d'entreprises ciblées par les commentaires des clients qui ont utilisé le service « Parlez-nous ».

Au mois d'octobre, une formation sur le service à la clientèle sera offerte aux commerçants intéressés.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un tsunami de glace sème la panique!





Rabais de la semaine