Retour

Diane Lebouthillier ministre : « excellente nouvelle » pour la Gaspésie

Les réactions sont nombreuses et positives en Gaspésie, à la suite de la nomination de la députée Diane Lebouthillier à titre de ministre du Revenu national.

C'est une excellente nouvelle pour le maire de Gaspé Daniel Côté, étant donné que la Gaspésie n'avait pas eu de ministre depuis une trentaine d'années. « Elle a la Gaspésie tatouée sur le cœur. La Gaspésie sera très bien positionnée », a-t-il commenté.

Le maire fonde beaucoup d'espoir en la nouvelle ministre. Il souhaite la remise en fonction de la station maritime de Rivière-au-Renard, la rénovation du phare de Cap-des-Rosiers et la poursuite des investissements dans le parc Forillon. Il espère que la nouvelle ministre du Revenu aura son mot à dire dans le dossier de l'assurance-emploi.

La mairesse de Murdochville et préfète de la MRC Côte-de-Gaspé, Delisca Ritchie-Roussy, croit elle aussi que les dossiers gaspésiens ont de meilleures chances d'être entendus à Ottawa. Elle surveille particulièrement celui de l'assurance-emploi, qui est « extrêmement important pour la région et les quais, laissés à l'abandon presque, parce que les municipalités n'ont pas les moyens de les revitaliser ».

De son côté, le préfet suppléant de la MRC du Rocher-Percé, André Boudreau, s'est dit persuadé que Mme Lebouthillier "saura communiquer au gouvernement fédéral l'ensemble des enjeux gaspésiens et madelinots grâce à sa connaissance de ceux-ci."

Pour sa part, le maire de Matane Jérôme Landry se dit impatient de collaborer avec Diane Lebouthillier et de travailler sur différents projets avec le député d'Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia, Rémi Massé. « Dans l'Est du Québec, nous sommes vraiment bien outillés pour profiter de cette opportunité d'être au gouvernement, d'être au pouvoir et de faire cheminer des dossiers importants pour la région », estime-t-il.

Heureux de cette nouvelle, le maire des Îles-de-la-Madeleine, Jonathan Lapierre, espère rencontrer Diane Lebouthillier prochainement pour discuter des dossiers prioritaires des Îles, dont l'exemption du port de Cap-aux-Meules du Programme de transferts des installations portuaires, et la concrétisation du projet d'allongement de la piste d'aéroport.

La Gaspésie a une interlocutrice

Quant au professeur de sciences politiques à l'Université Laval, Guy Laforest, il estime que cette nomination représente une reconnaissance pour une région qui se sent toujours loin du pouvoir par nature. « La Gaspésie trouve une interlocutrice immédiate au cabinet, au cœur de l'appareil des décisions », analyse-t-il.

M. Laforest ajoute que la nouvelle ministre hérite d'une lourde responsabilité, soit le portefeuille de l'Agence canadienne du revenu.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine