Retour

Diminution des services d'Orléans Express : une entreprise de Percé se débrouille

La diminution du nombre de trajets de la compagnie d'autobus Orléans Express en Gaspésie cause des maux de tête à certaines entreprises gaspésiennes qui ont besoin d'expédier des produits périssables.

Le Fumoir Monsieur Émile de Percé utilisait le service d'expédition de colis d'Orléans Express pour livrer ses produits à ses clients, un service qui a pris fin abruptement. Il y a deux mois, l'entreprise a pris le taureau par les cornes et acheté un camion de livraison réfrigéré pour transporter le saumon fumé.

La copropriétaire, Kathy Poirier, s'est vite rendu compte qu'elle pouvait en faire profiter d'autres entreprises qui ont besoin d'envoyer rapidement des produits dans les grands centres.

Mme Poirier ajoute que le transport en sens inverse s'ajoute progressivement. « Notre service n'est pas encore rentable, mais j'ai bon espoir d'y parvenir avec le temps, mentionne-t-elle. Ce service n'existe pas en Gaspésie puisque nous utilisions l'autobus. »

Kathy Poirier se réjouit aussi du fait qu'elle a pu créer un emploi, celui du conducteur du camion.

Par ailleurs, la diminution du nombre de trajets a aussi des conséquences néfastes dans le domaine touristique et pour les simples citoyens.

De nouvelles audiences de la Commission des Transports du Québec sur la réduction des services d'autocar Orléans se tiendront au début 2016.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Le Sagittaire: le signe le plus chanceux?





Rabais de la semaine