Retour

Dons de sang: une politique toujours discriminatoire selon MAINS Bas-Saint-Laurent

L'organisme Mains BSL affirme que malgré le changement proposé, la politique d'Héma Québec et de La Société canadienne du sang (SCS) concernant les dons de sang par les personnes homosexuelles demeure discriminatoire.

Un texte de Richard Lavoie

À compter du 15 août, le don de sang sera permis pour un homme ayant eu une relation sexuelle avec un autre homme depuis  un an. Depuis trois ans, la période d'exclusion était de cinq ans.

Selon le directeur, Jean-François Babin, il vaudrait mieux que la politique prenne en compte tous les comportements à risque, indépendamment de l'orientation sexuelle de la personne.

« En toute honnêteté, je ne connais pas beaucoup de personnes qui sont abstinentes pendant un an pour donner du sang », fait valoir M. Babin.

 Avant le 22 juillet 2013, tout homme ayant eu une relation sexuelle avec un autre homme ne pouvait plus donner de sang pour le restant de sa vie.

Plus d'articles

Commentaires