Retour

Drakkar aux Îles : bâtir l'esprit d'équipe à la pêche

Dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec, l'esprit d'équipe doit constamment être rebâti. Chaque d'année, les vétérans qui quittent leur formation sont remplacés par des jeunes qui doivent trouver leur place dans le groupe.

Un texte de Marlène Joseph-Blais

C'est en décrochant un poisson de leur hameçon que les joueurs du Drakkar se sont rapprochés, à l'aube d'une nouvelle saison. Louis Tardif est tout juste arrivé de Gatineau. Il a 17 ans et fait ses premiers pas au hockey junior. Il a pêché pour la première fois aux Îles..

Il sent déjà qu'il fait partie de l'équipe. « Je ne sais pas c'était comment avant, mais il y a un bon esprit d'équipe. Tout le monde est ami avec tout le monde », affirme Louis Tardif.

Si la chimie opère si tôt, c'est en partie grâce aux 3 joueurs de 20 ans, dont Vincent Deslauriers. « Je pense qu'il faut juste les traiter comme si ce n'était pas des recrues, normalement. Ne pas se mettre sur un piédestal, rester comme on est », mentionne-t-il.

Les vétérans sont le noyau de l'équipe, selon l'entraîneur-chef du Drakkar, Martin Bernard. C'est eux qui ont divisé les joueurs sur les trois bateaux de pêche.

« L'objectif, c'est de marier l'équipe le plus possible. C'est un peu la responsabilité des plus vieux de s'assurer que l'intégration se fait bien parce que, en bout de ligne, tantôt, on a besoin de tout le monde sur la patinoire », explique l'entraîneur-chef.

Les joueurs ont finalement ramené des centaines de maquereaux à bord. L'équipe rentre à Baie-Comeau plus unie par ce voyage dans l'archipel et prête pour la saison régulière qui commence le 23 septembre.

Écoutez le reportage de Marlène Joseph-Blais

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Toute la vérité sur la Vierge





Concours!



Rabais de la semaine