Retour

Du théâtre d'inspiration environnementale aux Îles-de-la-Madeleine

Les Madelinots auront la possibilité de voir du théâtre à caractère environnemental dans les prochaines semaines, avec la pièce Courte pointe. Écrite et mise en scène par Sylvie Rousseau, auteure, metteure en scène et chargée de projet du Comité ZIP des Îles-de-la-Madeleine, elle sera jouée par des Madelinots.

Laurie, une jeune femme des années 2030, revient aux Îles-de-la-Madeleine après une longue absence. En furetant dans l'atelier de son grand-père, elle redécouvre des objets qui font remonter ses souvenirs d'enfance et d'adolescence.

Divers événements à caractère environnemental s'entremêlent à cet enchaînement de tableaux.

« C'est une comédie dramatique, explique Sylvie Rousseau. Les réflexions de Laurie amènent aussi un côté poétique. Paradoxalement, elle est détachée de tout ça, mais elle constitue le fil conducteur de la pièce en même temps. On la voit jeune, avec ses proches, notamment à la pêche sur la glace, avec son grand-père. »

L'objectif est de traiter des thèmes liés à la protection de l'environnement, des lagunes, des milieux humides et des bords de mer, à la qualité de l'eau, à la surexploitation des ressources, etc. 

Interprétée par 10 comédiens des Îles, dont la majorité sont déjà montés sur scène, Courte pointe met en scène 24 personnages. Elle sera présentée à partir de dimanche et se déplacera dans trois sites différents. Comme la pièce va voyager, le décor est assez léger. Il comporte un écran où seront projetés des images de divers lieux.

L'auteure a une longue expérience dans le théâtre de sensibilisation. « J'ai commencé dans les années 1970, au moment où les créations collectives étaient très populaires », raconte-t-elle. 

À lire aussi : Québec enquête sur les travaux de décontamination aux Îles-de-la-Madeleine

 

Plus d'articles

Commentaires