Retour

Échanges acrimonieux au conseil municipal de Rimouski

La période des questions au conseil municipal de Rimouski a donné lieu à des échanges acrimonieux entre le maire et un citoyen au sujet de la question pétrolière.

Le citoyen en question, Benoit Saint-Hilaire, a accusé le maire d'avoir une position qu'il a qualifié de « molle » au sujet de la contestation du projet de loi 106 sur la mise en oeuvre de la politique énergétique du gouvernement du Québec. Ce qui a mis le feu aux poudres, c'est que monsieur St-Hilaire a attribué cette mollesse au passé libéral de monsieur Forest.

« Vous ne me donnerez pas de leçon de démocratie ce soir. Ça va quand même faire vos petites allusions », a répliqué le maire Forest, visiblement fâché des propos émis par Benoit Saint-Hilaire.

Interdire la fracturation hydraulique à Rimouski

Dans un climat plus serein, un autre citoyen, Jérôme Mottard, a demandé aux élus d'adopter un règlement interdisant la fracturation hydraulique sur le territoire de la municipalité.

Monsieur Mottard reconnait qu'un tel réglement ne pourrait s'appliquer, car il contreviendrait à la législation provinciale, mais, pour lui, cela aurait tout de même une portée politique :

Le maire Forest n'a cependant pas retenu la suggestion de Monsieur Mottard.

D'après les informations de Denis Leduc.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une bulle gèle sous nos yeux





Concours!



Rabais de la semaine