Retour

Échanges acrimonieux au conseil municipal de Rimouski

La période des questions au conseil municipal de Rimouski a donné lieu à des échanges acrimonieux entre le maire et un citoyen au sujet de la question pétrolière.

Le citoyen en question, Benoit Saint-Hilaire, a accusé le maire d'avoir une position qu'il a qualifié de « molle » au sujet de la contestation du projet de loi 106 sur la mise en oeuvre de la politique énergétique du gouvernement du Québec. Ce qui a mis le feu aux poudres, c'est que monsieur St-Hilaire a attribué cette mollesse au passé libéral de monsieur Forest.

« Vous ne me donnerez pas de leçon de démocratie ce soir. Ça va quand même faire vos petites allusions », a répliqué le maire Forest, visiblement fâché des propos émis par Benoit Saint-Hilaire.

Interdire la fracturation hydraulique à Rimouski

Dans un climat plus serein, un autre citoyen, Jérôme Mottard, a demandé aux élus d'adopter un règlement interdisant la fracturation hydraulique sur le territoire de la municipalité.

Monsieur Mottard reconnait qu'un tel réglement ne pourrait s'appliquer, car il contreviendrait à la législation provinciale, mais, pour lui, cela aurait tout de même une portée politique :

Le maire Forest n'a cependant pas retenu la suggestion de Monsieur Mottard.

D'après les informations de Denis Leduc.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Cet amateur de hockey gagne 1000$ s'il réussit à marquer





Rabais de la semaine