La Première Nation Malécite de Viger et la communauté de Cacouna échangent sur leurs cultures et leurs traditions cette fin de semaine.

Il s'agit du quatrième rassemblement « Deux nations: une Fête », organisé par les deux communautés voisines.

Pour la communauté autochtone, la transmission des valeurs et des connaissances est à l'honneur. Des membres de la communauté ont fait des démonstrations de danses et de chants traditionnels. Le public a aussi pu apprendre comment traiter la peau des animaux pour la transformer en cuir.

De leur côté, des artisans de Cacouna, dont le forgeron Guillaume Timmons, font découvrir des métiers qui se font de plus en plus rares.

La fête se poursuit jusqu'à dimanche.

D'après le reportage de Michaëlle Ouellet

Plus d'articles

Commentaires