Retour

Éclosion importante de gale dans un centre d'hébergement de Lac-au-Saumon

Le pire est passé, les visites ont repris le week-end dernier au Centre d'hébergement Marie Anne-Ouellet, une résidence pour personnes âgées de Lac-au-Saumon. Il demeure que 16 personnes, dont deux employés avaient contracté la gale au début du mois.

Un texte de Pierre Cotton

Dans les derniers jours, les 85 pensionnaires ont été traités et tout a été nettoyé. La direction de la Santé publique (DSP) estime que la situation rentre tranquillement dans l'ordre. Toutefois, un deuxième traitement pourrait être nécessaire pour certains résidents. 

La DSP avoue même qu'une deuxième résidence privée d'Amqui a été envahie par la gale. Les résidents ont tous été traités, mais les autorités refusent de dévoiler le nom de l'établissement.

Le directeur de la Santé publique du Bas-Saint-Laurent, le docteur Sylvain Leduc, admet qu'il s'agit d'une éclosion de gale d'une ampleur qui n'avait pas été vue depuis longtemps. 

La Santé publique explique que la gale est une infection causée par une mite qui infecte et pénètre sous la peau. Elle se transmet par contact physique de peau à peau. Le symptôme principal de la gale est la démangeaison, qui se fait sentir surtout la nuit.

Le CISSS du Bas-Saint-Laurent soutient que le dépistage et le traitement préventif des personnes qui sont en contact étroits avec les résidents du Centre d'hébergement Marie-Anne Ouelette ont été menés. Pourtant, les traitements devront possiblement être donnés à nouveau sans une semaine.

Les visiteurs ont donc pu être admis ce week-end à la résidence, mais ils devaient respecter des consignes strictes

D'après des informations recueillies par Jean-François Deschênes

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine