Retour

Écoles, hôpitaux, CLSC et fonction publique de nouveau touchés par la grève

Plus de 20 000 syndiqués de la région sont en grève au Bas-Saint-Laurent, en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine, dans les milieux de l'éducation, de la santé, des services sociaux et de la fonction publique. Il s'agit de la deuxième journée consécutive et de la troisième journée de grèves tournantes.

Le Front commun intersyndical dénonce toujours la lenteur des négociations et la teneur des dernières offres gouvernementales, déposées vendredi dernier. De son côté, le président du Conseil du trésor, Martin Coiteux, a déclaré que les syndicats du secteur public devraient recommencer à négocier plutôt que de prendre la population en otage.

Diverses actions sont prévues vendredi partout dans la région. À Matane, entre autres, les syndiqués manifestent devant leurs lieux de travail respectifs, mais se sont réunis en avant-midi pour participer à une longue marche au centre-ville.

La pluie n'atteint pas leur moral.


À Gaspé, des centaines d'employés de la fonction publique ont bravé la pluie et le froid. En Gaspésie et aux Îles, le Front commun estime qu'un travailleur sur quatre est à l'emploi de la fonction publique, principalement en santé et en éducation. Les négociations actuelles y soulèvent particulièrement les passions.

La récente proposition d'augmenter les salaires des députés est mal accueillie.

Si les négociations n'avancent pas, les syndiqués pourraient débrayer les 1er, 2 et 3 décembre.

Plus d'articles

Commentaires