Retour

Écrasement d'hélicoptère mortel à Sept-Îles : la communauté de Uashat-Maliotenam en deuil

Blandine Pinette-Fontaine, 68 ans, de Sept-Îles, et Pierre-Michel Fontaine, 49 ans, résident de Québec, ont péri dans l'accident d'hélicoptère survenu mercredi au nord de Sept-Îles. L'appareil de type Bell 206 appartenait à la compagnie Héli-Nord.

Le coroner précise que des autopsies seront pratiquées vendredi. Son rapport permettra d'en connaître davantage sur les causes et les circonstances de leur mort. Il sera rendu public au cours des prochains mois.

La communauté innue de Uashat-Maliotenam en deuil

La communauté innue de Uashat-Maliotenam a mis ses drapeaux en berne, puisqu'une de ses membres, Blandine Pinette-Fontaine, a perdu la vie lors de l'accident. Elle préparait le terrain en vue des travaux à la passe migratoire de la rivière Nipissis pour protéger l'habitat du saumon. 

Deux hélicoptères, dont celui impliqué dans l'accident, effectuaient un vol d'observation pour constater l'évolution du projet mené par la communauté innue de Uashat-Maliotenam et l'Association de protection de la rivière Moisie.

Pierre-Michel Fontaine, résident de Québec, était un employé du ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques.

Un des copropriétaires d'Héli-Nord témoin de l'accident

Le chef pilote et gestionnaire des opérations à Héli-Nord, Donald Galienne, refuse de s'avancer sur les causes de l'accident d'hélicoptère, même s'il était sur place au moment de l'accident.

Les trois autres personnes qui se trouvaient à bord de l'appareil de type Bell 206 ont été blessées, dont le pilote de l'appareil. Donald Galienne soutient qu'il s'agit d'un jeune pilote avec une très bonne formation qui commence sa carrière. Il travaille pour Héli-Nord depuis juin. « Je l'ai vu hier [pilote]. Le moral est très affecté. Il est sonné, mais heureusement rien de majeur », explique Donald Galienne.

L'autre copropriétaire de la compagnie Héli-Nord, Dr. Gilles Ross, était à Sept-Îles lorsque l'écrasement d'hélicoptère est survenu. Il s'est rendu sur le lieu de l'accident pour prêter secours aux blessés. 

Des enquêteurs du BST attendus jeudi après-midi

Trois enquêteurs du Bureau de la sécurité des transports (BST) doivent se rendre jeudi sur les lieux de l'écrasement de l'hélicoptère survenu mercredi, vers 9 h 45, à une quarantaine de kilomètres au nord de Sept-Îles.

Selon la porte-parole du BST, Julie Leroux, les enquêteurs effectueront la collecte de données, prendront des photos et rencontreront les témoins. Ils vont examiner l'épave et déterminer les conditions météo au moment de l'accident. Ils demanderont aussi à connaître l'historique de l'entretien de l'appareil.

Plus d'articles

Commentaires