Retour

Élections partielles à Mont-Joli : le développement régional et la rétention des jeunes au coeur des enjeux

Il y aura élection partielle le 29 novembre prochain pour le poste de conseiller du district numéro 5 à Mont-Joli. Deux candidats qui ont à cœur le développement de leur ville se disputent le poste.

Un texte de Laurence Gallant

Dimanche prochain, la population de Mont-Joli devra choisir qui de Jacques Dumas ou de Denis Morisset assurera le poste de conseiller laissé vacant par Claude Bélanger, qui avait annoncé sa démission en septembre dernier.

Il s'agit d'une troisième tentative pour le chiropraticien à la retraite Denis Morisset, qui a fait du développement du programme Sports-Étude son cheval de bataille. Trouver des moyens de garder les jeunes à Mont-Joli est un enjeu majeur pour les deux candidats.

Par ailleurs, pour M. Morisset, la vitalité de Mont-Joli est directement liée à la manière dont on encourage les initiatives individuelles et entrepreneuriales. Selon lui, certains pessimistes doivent arrêter de voir Mont-Joli comme une banlieue de Rimouski :

De son côté, Jacques Dumas, copropriétaire d'une garderie en milieu familial, tient à réduire davantage le fardeau fiscal, tout en travaillant pour conserver la qualité des infrastructures de la ville. Il salue la gestion financière de la Ville de Mont-Joli.

Jacques Dumas espère d'ailleurs mettre en branle une simulation de conseil municipal pour les jeunes, pour les impliquer dans la politique municipale et faire générer de nouvelles idées.

Les bureaux de vote seront ouverts de 10 heures à 20 heures le jour du scrutin.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine