Retour

Élections partielles dans René-Lévesque le 9 novembre 

Les électeurs de René-Lévesque sont appelés aux urnes le 9 novembre pour choisir un nouveau député, à la suite de la démission de Marjolain Dufour du Parti québécois. Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, a confirmé mercredi la tenue d'élections partielles le mois prochain.

La conseillère municipale de Baie-Comeau, Karine Otis, défendra les couleurs du Parti libéral du Québec dans René-Lévesque. Philippe Couillard a présenté la candidate dimanche à Baie-Comeau.

Pour sa part, le Parti québécois (PQ) doit tenir une assemblée d'investiture prochainement pour choisir son représentant. Deux candidats, Martin Ouellet et Marie-Claude Ouellet, participent pour le moment à la course pour succéder à Marjolain Dufour

L'exécutif local du PQ appuie la candidature de Martin Ouellet, le directeur général de la Société d'aide au développement de la collectivité de la Manicouagan.

Marie-Claude Ouellet, agente de planification au Centre intégré de santé et de services sociaux de la Côte-Nord, brigue également l'investiture du PQ dans René-Lévesque.

Des élections partielles ailleurs au Québec

En plus de René-Lévesque, des élections partielles auront lieu dans Fabre, Saint-Henri-Sainte-Anne et Beauce-Sud le 9 novembre. Elles sont nécessaires à la suite du départ des libéraux Robert Dutil, Marguerite Blais et Gilles Ouimet.

Philippe Couillard rejette l'idée que les électeurs de ces circonscriptions risquent d'être confus en raison de la campagne électorale fédérale. « C'est très paternaliste envers les Québécois et les Québécoises de dire qu'ils vont être mêlés. Les gens sont tout à fait capables de faire la part des choses. », soutient-il.

Plus d'articles

Commentaires