Retour

En attendant la neige, les motoneigistes se réunissent à Rimouski

Le 41e Congrès annuel de la Fédération des clubs de motoneigistes du Québec, qui prend fin samedi, offre la possibilité aux 201 clubs membres du Québec de participer à des formations, des ateliers et des échanges pour réfléchir à l'avenir de la motoneige. 

Un texte de Laurence Gallant

Pour plusieurs clubs de motoneigistes, le défi des prochaines années sera de trouver de nouveaux bénévoles, nécessaires au bon fonctionnement de l'ensemble du réseau.

Cette année, la Fédération des clubs de motoneigistes du Québec compte sur 4500 bénévoles qui offrent de leur temps partout dans la province. Les motoneigistes devront pourtant trouver une relève dynamique pour prendre le relais.

Augmenter la présence des clubs de motoneigistes dans les médias sociaux sera l'une des pistes à développer pour recruter du sang neuf.

Des retombées importantes

Le président du conseil d'administration de la Fédération des clubs de motoneigistes du Québec, Serge Ritcher, souligne que la pratique de la motoneige génère des retombées économiques de 2,4 milliards de dollars au Québec.

L'administrateur pour la région du Bas-Saint-Laurent à la Fédération, Denis Langevin, précise que la motoneige génère des retombées économiques de 44 millions de dollars uniquement au Bas-Saint-Laurent.

32 000 kilomètres de sentiers sont disponibles pour les adeptes de motoneige dans la belle province. Serge Ritcher rappelle toute l'importance d'entretenir des bonnes relations entre les clubs de motoneigistes et les particuliers, qui offrent chaque année le droit de passage sur leurs terres.

Plus d'articles

Commentaires