Retour

Énergies renouvelables : le Technocentre éolien s’intéresse à l’énergie solaire

CanmetÉNERGIE collaborera avec le Technocentre éolien pour évaluer le potentiel de l'énergie solaire pour les communautés éloignées du nord du Québec et du Nunavut.

L’étude permettra de vérifier quelle part d’énergie solaire pourrait être utilisée pour remplacer les énergies fossiles.

Plusieurs de ces communautés sont entièrement dépendantes des hydrocarbures. « On profiterait de la stabilité des génératrices au diesel. Mais durant l’été, on sait que dans le Grand Nord, il fait jour durant de longues périodes et on pourrait alors diminuer de manière importante la consommation d’énergie fossile », explique le spécialiste des technologies solaires photovoltaïques pour CanmetÉNERGIE, Yves Poissant.

Au cours des dernières années, le Technocentre éolien a développé une expertise sur le couplage entre éolien et diesel ainsi que sur le stockage des énergies renouvelables.

CanmetÉNERGIE est le principal organisme au Canada pour la recherche et la technologie en matière d’énergie propre.

Au Québec, moins de 1 MW d’électricité produite par l’énergie solaire est raccordé au réseau d’Hydro-Québec. L’embûche principale du développement de l’énergie solaire demeure le coût, évalué entre 10 ¢ et 14 ¢ le kilowatt/heure lorsque les installations sont raccordées au réseau.

Toutefois, les installations indépendantes, comme les stations de télécommunication ou les chalets, sont rentables, ce qui explique que l’énergie solaire, au Québec, est plus présente hors réseau dans les régions éloignées.

Selon Yves Poissant, le potentiel solaire du Québec équivaut à 80 % de celui de l’Allemagne où déjà 40 gigawatts (GW) d’énergie solaire ont été implantés.

Plus d'articles