Retour

Enquête publique sur les suicides à Uashat-Maliotenam : reprise des témoignages

Les témoignages se poursuivent mercredi, avant-dernière journée de l'enquête publique du coroner sur les suicides survenus à Uashat-Maliotenam en 2015.

Les deux témoins entendus en avant-midi suggèrent de mieux financer les services à l'enfance. La psychologue Danielle Descent et le directeur du Bureau de la protection des droits et du territoire, Jean-Claude Therrien-Pinette, croient qu'il s'agit d'un moyen de prévenir les suicides dans la communauté.

Jean-Claude Therrien-Pinette, qui est aussi l'ancien coordonnateur du Centre Uauishitun, le centre de santé et de services sociaux de la communauté innue, a proposé la création d'un centre de pédiatrie sociale à Uashat-Maliotenam.

« C'est que les gens ont tendance à aller vers un médecin plus facilement que vers un intervenant social. La porte d'entrée, c'est la médecine », précise-t-il.

Robin Tremblay, procureur en chef adjoint aux poursuites criminelles et pénales, devrait lui aussi témoigner devant le coroner.

Le chef Mike McKenzie était aussi attendu mercredi, mais son témoignage a été annulé. Le chef a été arrêté mardi et il fait face à trois chefs d'accusation d'agression sexuelle à l'endroit d'un enfant de moins de 14 ans. Les faits remontent à 2000 et 2001. Il a été remis en liberté sous promesse de comparaître.

Les audiences se termineront jeudi midi avec le témoignage de l'avocat de quatre des cinq familles endeuillées, Jean-François Bertrand.

Pour suivre le fil d'actualité sur un appareil mobile, CLIQUEZ ICI

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine