Retour

Enquête publique sur les suicides à Uashat-Maliotenam : reprise des témoignages

Les témoignages se poursuivent mercredi, avant-dernière journée de l'enquête publique du coroner sur les suicides survenus à Uashat-Maliotenam en 2015.

Les deux témoins entendus en avant-midi suggèrent de mieux financer les services à l'enfance. La psychologue Danielle Descent et le directeur du Bureau de la protection des droits et du territoire, Jean-Claude Therrien-Pinette, croient qu'il s'agit d'un moyen de prévenir les suicides dans la communauté.

Jean-Claude Therrien-Pinette, qui est aussi l'ancien coordonnateur du Centre Uauishitun, le centre de santé et de services sociaux de la communauté innue, a proposé la création d'un centre de pédiatrie sociale à Uashat-Maliotenam.

« C'est que les gens ont tendance à aller vers un médecin plus facilement que vers un intervenant social. La porte d'entrée, c'est la médecine », précise-t-il.

Robin Tremblay, procureur en chef adjoint aux poursuites criminelles et pénales, devrait lui aussi témoigner devant le coroner.

Le chef Mike McKenzie était aussi attendu mercredi, mais son témoignage a été annulé. Le chef a été arrêté mardi et il fait face à trois chefs d'accusation d'agression sexuelle à l'endroit d'un enfant de moins de 14 ans. Les faits remontent à 2000 et 2001. Il a été remis en liberté sous promesse de comparaître.

Les audiences se termineront jeudi midi avec le témoignage de l'avocat de quatre des cinq familles endeuillées, Jean-François Bertrand.

Pour suivre le fil d'actualité sur un appareil mobile, CLIQUEZ ICI

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine