Retour

Ensemble pour l’avenir durable du Grand Gaspé envisage la désobéissance civile en réaction à la loi 106

À Gaspé, le groupe Ensemble pour l'avenir durable du Grand Gaspé sonde actuellement ses membres sur la possibilité d'accomplir des actions de désobéissance civile en réaction à l'adoption de la loi 106 sur la mise en œuvre de la politique énergétique et les hydrocarbures.

Ce bâillon est un affront à tout le travail qui a été fait de bonne foi, de façon pacifique.

Lise Chartrand, présidente d'Ensemble pour l’avenir durable du Grand Gaspé

Bien que découragée par l’adoption de la loi 106, la présidente et porte-parole d’Ensemble pour l’avenir durable du Grand Gaspé, Lise Chartrand, promet que des actions seront enclenchées à partir de janvier 2017 en guise de protestation.

Lors de son assemblée générale du 27 novembre dernier, le Regroupement Vigilance Hydrocarbure Québec (RVHQ), dont Ensemble pour l’avenir durable du Grand Gaspé fait partie, a adopté à l’unanimité une résolution afin de former ses membres à la réalisation d’actions de désobéissance civile en réaction au bâillon.

Le regroupement représente près de 130 groupes citoyens au Québec.

Le RVHQ proposera des formations à ses membres afin que les gens puissent réagir adéquatement lorsqu’une compagnie pétrolière tentera de s’introduire sur le terrain d’un citoyen contre son gré.

À Gaspé, Ensemble pour l’avenir durable du Grand Gaspé évalue l’intérêt de ses membres pour cette formation et ce type de démarche.

Plus d'articles

Commentaires