Retour

Éolien : une rencontre ministérielle, mais sans le ministre Arcand

Pour leur seconde rencontre sur l'avenir de l'éolien, les trois maires Daniel Côté de Gaspé, Jérôme Landry de Matane et Éric Dubé de New Richmond, ont rencontré l'équipe du ministre des Ressources naturelles, Pierre Arcand.

Un texte de Joane Bérubé

Le ministre lui-même était absent, mais le maire de Gaspé, Daniel Côté, ne s'en offusque pas. « C'est vraiment l'heure d'être dans l'action concrète et non dans les rencontres politiques », a-t-il commenté. 

Cette rencontre s'inscrit dans la foulée du dépôt de la dernière politique énergétique du Québec, dont les orientations sur le développement éolien ont semé l'inquiétude en Gaspésie, une région qui compte plusieurs usines de composantes d'éoliennes.

Les maires avaient alors demandé et obtenu de rencontrer le ministre pour préserver les emplois et l'expertise développée au cours des dernières années.

Mercredi, les maires ont pu discuter de l'avenir de l'éolien avec de hauts fonctionnaires de divers ministères de la meilleure stratégie à adopter pour faciliter l'exportation des composantes d'éoliennes.

Cette « cellule d'intervention » comme l'appellent les maires rassemblait trois manufacturiers, les maires de Matane, de Gaspé et Carleton, des représentants de l'Union des municipalités du Québec, de Canwea, la Société d'aide au développement des collectivités de Matane ainsi que la sous ministre Énergie et son équipe.

Le maire de Gaspé explique que Québec a accepté que chaque manufacturier puisse être conseillé par un groupe de fonctionnaires différents pour l'accompagner dans ses démarches.

« Cette cellule d'intervention sera opérationnelle dès la semaine prochaine », assure le maire Daniel Côté.

Hydro-Québec absente

Si cette rencontre a permis d'avancer sur le front des exportations, l'absence de représentants d'Hydro-Québec à cette table de discussions a laissé les maires sur leur faim quant au développement du marché domestique.

Les usines, rappelle Daniel Côté, ont besoin de prévisibilité sur le marché local. Les maires ont donc réussi à obtenir une rencontre dans les prochaines semaines avec des représentants d'Hydro-Québec afin de discuter du développement de nouveaux parcs éoliens pour les marchés d'exportation.

La rencontre permettra aussi de faire le point sur le redéploiement de nouveaux appels d'offres à moyen terme.

Plus d'articles

Commentaires