Retour

Êtes-vous atteint du « syndrome de la porte »?

Professeurs, parents et élèves ont tenu une activité de sensibilisation, mardi matin, devant l'école D'Amours, à Rimouski. Ils veulent inciter les parents à respecter la signalisation et les limites de vitesse lorsqu'ils déposent leurs enfants à l'école le matin.

Un texte de Julie Tremblay

Le « syndrome de la porte » est très fréquent et ne part pas d'une mauvaise intention des parents, selon la directrice de l'école D'Amours, Marie-France Hins.

Des automobilistes pressés

En plus de ne pas respecter la signalisation, les automobilistes circulent souvent trop vite en zone scolaire, explique la coordonnatrice en relations avec la communauté de la Sûreté du Québec, Julie Gagné : « C'est surtout pour les excès de vitesse qu'on a des plaintes. Le 30 km/h n'est pas toujours respecté, c'est la principale infraction qu'on constate en zone scolaire », dit-elle.

L'une des meilleures façons de contrer le « syndrome de la porte », selon Marie-France Hins, c'est d'opter pour des modes de transport actifs comme la marche ou le vélo, ou encore de stationner un peu plus loin et de marcher avec son enfant jusqu'à l'école.

Cette activité, organisée conjointement par la Commission scolaire des Phares, la Sûreté du Québec, la Direction de la santé publique et la Ville de Rimouski, se tiendra aussi dans 16 autres écoles de la région au cours des prochaines semaines.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine