Retour

Être programmeur de jeux vidéo... à Natashquan

Stéphanie Landry et Julien Barnoin sont installés à Natashquan depuis l'été dernier. De leur maison ancestrale, ils conçoivent des jeux vidéo à la fine pointe de la technologie.

Un texte de Roxanne SimardTwitterCourriel

Stéphanie Landry n'aurait jamais cru pouvoir habiter dans son village natal sur la Côte-Nord tout en ayant un emploi dans le domaine qui la passionne. Pourtant, elle et son conjoint travaillent actuellement à distance pour Minority Média, la compagnie de jeux vidéo de Julien, basée à Montréal.

C'est lors d'un séjour à Natashquan qu'ils ont eu un coup de coeur pour la maison de la grand-mère de Stéphanie, qui était à vendre. « Alors on s'est dit pourquoi pas, maintenant qu'il y a Internet haute vitesse? », ajoute la jeune femme.

Julien Barnoin, originaire de France, travaillait de son côté depuis 15 ans à Montréal.

Travailler à distance

Grâce aux différents outils comme Skype, ils peuvent participer à l'ensemble des réunions. Ils utilisent même un robot téléguidé pour se promener dans les locaux de la compagnie et aller à la rencontre des employés.

« On peut se connecter à distance sur un robot qui lui est sur des roulettes. On peut le déplacer un peu comme si on contrôlerait une voiture téléguidée. Les gens peuvent nous voir et parler avec nous. On a encore plus le sentiment d'avoir une présence à Montréal, de pouvoir aller physiquement voir les gens, leur parler », note Stéphanie.

Le jeune couple est un des premiers à s'installer à Natashquan et à travailler à distance.

Actuellement, ils oeuvrent à la réalisation d'un jeu vidéo innovateur, qui propulsera le joueur à diverses époques grâce à un casque de réalité virtuelle. Un projet qu'ils développent depuis trois ans.

D'après les informations de Guillaume Hubermont.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine