Une vingtaine de personnes se sont rassemblées au parc des Vétérans à Rimouski, mardi matin, pour participer au lancement de la Journée sans voiture. La population est invitée aujourd'hui à se déplacer par un autre moyen qu'une automobile, par exemple le covoiturage, le vélo, la marche ou le transport en commun.

Un texte de Laurence Gallant

Pour l'occasion, les autobus et les taxibus offrent leurs services gratuitement. Pour Nathalie Landreville, du comité organisateur de la journée à Rimouski, c'est le moment parfait pour essayer de les intégrer à son mode de vie.

Les participants se sont ensuite déplacés en groupe, à vélo, pour se rendre vers divers endroits, comme le Cégep de Rimouski, l'hôtel de ville ou l'UQAR. Le maire Éric Forest était également sur place pour souligner la Journée sans voiture.

Offre de Citébus bonifiée, mais pas vers Pointe-au-Père

Sur la base d'un projet pilote de 18 mois, la Ville de Rimouski compte améliorer l'offre de service de transport en commun par autobus, mais elle le fera sans étendre son réseau vers Pointe-au-Père, à l'Est et vers Le Bic, à l'Ouest.

Fait rare, lundi soir, en séance de conseil, un conseiller municipal a voté contre le projet d'amélioration du service. Jacques Lévesque, qui représente le district de Pointe-au-Père, voulait ainsi exprimer sa déception et affirmer que ses électeurs ont aussi droit à un transport collectif par autobus.

Le maire Éric Forest comprend les réticences de son conseiller. Il souligne toutefois que Pointe-au-Père va continuer à être desservi par le service Taxibus. Il affirme qu'offrir le service d'autobus à ce secteur de la ville aurait coûté trois fois plus cher que le service actuel de Taxibus.

D'après les informations de Jennifer Boudreau et Denis Leduc.

Plus d'articles

Commentaires