Retour

Exploitation des hydrocarbures : les municipalités pourront soustraire certains territoires, promet Couillard

Le premier ministre Philippe Couillard s'est engagé à ce que les MRC puissent interdire l'exploration et l'exploitation pétrolière et gazière dans leur schéma d'aménagement.

Un texte de Michel-Félix Tremblay

Le premier ministre a fait cette déclaration devant les élus municipaux membres de la Fédération québécoise des municipalités (FQM) rassemblés en congrès à Québec. Il s'agissait d'une demande du monde municipal depuis longtemps.

Impossible pour l'instant de savoir si les municipalités devront fournir des études pour interdire ces activités.

Philippe Couillard a quitté la salle rapidement après son allocution, sans répondre aux questions des journalistes. Il était attendu à Mirabel pour rencontrer des travailleurs de Bombardier.

Dans son discours, le premier ministre a dit que ce nouveau pouvoir sera effectif lors de la mise en vigueur des nouvelles orientations gouvernementales en aménagement du territoire (OGAT) dont certains aspects sont contestés par la FQM.

Le président de la FQM, Richard Lehoux, ne pouvait pas non plus dire si cet engagement était assorti de nombreuses conditions. Par exemple, est-ce que les MRC pourraient interdire les travaux projetés par Pétrolia dans le cadre de son projet Gaspésia? « Aucune idée », a rétorqué le président.

La FQM demande un moratoire de cinq ans sur la fracturation hydraulique, un aspect qui n'a pas été abordé dans le discours de Philipe Couillard.

Richard Lehoux a tout de même salué cette ouverture du premier ministre en disant qu'il fallait faire confiance au jugement des élus municipaux.

« Mais est-ce qu'une MRC décidera de soustraire l'ensemble de son territoire? La question des claims va rentrer en considération. »

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine