Retour

Exploramer, la mobilisation s'organise pour éviter le démantèlement

L'annonce de la fermeture d'Exploramer est-elle prématurée? Allen Cormier réagit mal à cette annonce faite hier.

Un texte de Pierre Cotton

La mobilisation s'organise dit-il. Hier, des représentants de la ville de Sainte-Anne-des-Monts, du CLD et de la MRC Haute Gaspésie se sont réunis.

Ce plan consiste d'abord à obtenir un délai des administrateurs d'Exploramer afin qu'ils suspendent la vente des actifs et de la collection vivante de 1000 espèces le temps d'élaborer une stratégie de relance. Et puis, les élus veulent embaucher un comptable d'expérience pour dresser un portrait exact des finances de l'organisme.

Mais il faudra que Québec mette la main à la pâte, dit le préfet.

Le ministre responsable de la région Jean D'Amour demandait récemment à Exploramer de lui soumettre un plan de restructuration sans promettre d'aide financière additionnelle.

Le ministre déplore la décision de fermer, mais croit toujours en la poursuite des activités du musée.

« Alors, je pense qu'il y a une discussion à avoir en région. Mais il y a une chose que je vais réitérer, c'est la volonté de continuer à m'investir là-dedans parce que je le répète : j'y crois. »

Allen Cormier dit qu'il faut faire une ultime tentative. Si le gouvernement dit non, on aura tout fait et ce sera au gouvernement à porter le blâme de la disparition des 26 emplois et des actifs du musée.

« Si on doit conserver un Exploramer avec une formule un peu différente, je me dis qu'un des pires drames qu'on s'engage c'est de voir des jeunes qui encore une fois risquent de quitter la région. La région a été fortement attaquée avec les coupures au niveau de la CRE, de l'Agence de la santé, pis là c'est Exploramer . On dirait que la région vit une véritable saignée. »

Il manquerait 250 000 $ pour payer les factures. Les administrateurs d'Exploramer demandent un financement récurrent depuis 10 ans.

Allen Cormier veut une réponse du gouvernement d'ici un mois ou deux au plus, sinon « on ne prolongera pas l'agonie », dit-il.

Plus d'articles

Commentaires