Retour

Exploramer : un autre pas vers l'autofinancement

Le musée Exploramer s'apprête à présenter la version définitive de son plan d'autofinancement aux différents paliers de gouvernement

La directrice générale du musée, Sandra Gauthier indique que l'institution muséale entend toujours atteindre l'autonomie financière dans trois ans, comme le lui demande le gouvernement du Québec.

L'institution qui s'autofinance déjà à 58,8 % pouvait compter bon an mal an sur environ 250 000 $ de subvention pour boucler son budget. Québec a toutefois changé les règles du jeu et certains musées, dont Exploramer, ne sont plus admissibles au programme de financement des institutions muséales.

Sans cet argent, l'an dernier, le musée a failli fermer ses portes. C'est grâce à un don de 200 000 $ d'une fondation privée, la Fondation familiale Trottier qu'Exploramer a pu poursuivre ces activités.

Cette année pour boucler son budget, Exploramer s'est engagé à recueillir 100 000 $ en dons et commandites et attend 150 000 $ du gouvernement du Québec.

La directrice d'Exploramer, Sandra Gauthier, est optimiste. « Les nouvelles sont plutôt bonnes, dit-elle, on aura des nouvelles dans les prochains jours, les prochaines semaines, mais le plan de financement pour l'année en cours de leur côté est trouvé. »

La gestionnaire souligne que son musée n'est pas le seul à être aux prises avec des problèmes de financement. Mais, dit-elle, on est probablement les plus avancés dans la démarche d'autofinancement. Si le musée parvient à relever le défi, il deviendra ainsi le premier musée québécois à être complètement autofinancé.

Avec une saison touristique particulièrement achalandée, Exploramer prévoit dépasser les 24 000 visiteurs. Jusqu'à maintenant, les visiteurs ont été particulièrement nombreux en septembre. Le musée fermera ses portes le 9 octobre pour la période hivernale.

Plus d'articles

Commentaires