Retour

Exploration pétrolière à l'île d'Anticosti : la première phase des travaux complétée

Le consortium Hydrocarbures Anticosti termine la première phase des travaux exploratoires sur l'île d'Anticosti. Il a effectué 12 sondages stratigraphiques au cours des deux dernières années. 

Initialement, la société en commandites prévoyait mener de 15 à 18 sondages aux cours de l'été 2014 et 2015.

Le président directeur général de Pétrolia, Alexandre Gagnon, expliquait en juillet que certains forages n'étaient plus nécessaires en raison des résultats obtenus en 2014.

Hydrocarbures Anticosti assure que les travaux ont été complétés sans dépassement de coût. Ces sondages stratigraphiques serviront à déterminer l'emplacement « des trois forages horizontaux d'exploration prévus pour l'été 2016 », rapporte la compagnie dans un communiqué.

La société espère pouvoir choisir l'emplacement pour les forages horizontaux lorsque toutes les informations techniques seront compilées et analysées. 

Hydrocarbures Anticosti affirme avoir entamé les démarches en vue de d'obtenir un certificat d'autorisation pour procéder à ces forages avec fracturation de la roche mère. 

Des regroupements réclament plus de transparence

En septembre, une coalition d'organismes citoyens et environnementaux tirait la sonnette d'alarme sur le fait que les résultats des forages réalisés à Anticosti ne sont pas rendus publics par le gouvernement de Philippe Couillard. Cette coalition déplore que les rapports d'analyse ne se trouvent plus sur le site du Système d'information géoscientifique pétrolier et gazier (SIGPEG).

Nature Québec craint que les premiers forages avec fracturation pourraient avoir lieu en 2016 « sans examen, ni débat public ».

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine