Retour

Exploration pétrolière sur Anticosti : le ministre de l'Environnement interpellé par les élus de la Minganie

La Municipalité de l'Île-d'Anticosti et la MRC de la Minganie réclament une rencontre avec le ministre de l'Environnement, David Heurtel, avant que celui-ci ne délivre un certificat d'autorisation pour les prochains travaux menés par Pétrolia sur l'île d'Anticosti.

Le préfet de la MRC de la Minganie, Luc Noël, estime que le gouvernement du Québec « est juge et partie dans ce dossier », puisqu'il est actionnaire de la société en commandite Hydrocarbures Anticosti et doit analyser la demande de certificat pour les trois forages avec fracturation hydraulique prévus cet été. 

La MRC de la Minganie a adopté une résolution à l'unanimité, mardi, pour rencontrer le ministre Heurtel.

Le maire de la municipalité d'Île-d'Anticosti, John Pineault, estime qu'il est impératif que le ministre de l'Environnement David Heurtel rencontre les élus de la Minganie. Selon lui, le gouvernement du Québec va délivrer le certificat d'autorisation à Hydrocarbures Anticosti, le 22 avril, pour effectuer trois forages avec fracturation hydraulique cet été.

L'attachée de presse du ministre David Heurtel, Mylène Gaudreau, soutient que le dossier est toujours à l'étude.

Le gouvernement du Québec dispose de 75 jours pour répondre à la demande de certificat déposée par Hydrocarbures Anticosti le 10 février 2016, selon la Loi sur la qualité de l'environnement.

D'après les informations de William Phénix. 

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine