Retour

Factures obligatoires dans les bars : le service pourrait en souffrir

À partir du 1er février, les tenanciers de bars ont l'obligation de fournir des factures pour les consommations vendues à leurs clients. Si certains affirment être en accord avec la décision du gouvernement, ils croient néanmoins que le service pourrait en souffrir.

La nouvelle règle vaut pour toutes les transactions effectuées dans les établissements, y compris les droits perçus à l'entrée et au vestiaire. Revenu Québec espère ainsi réduire la fraude fiscale et récupérer plus de 40 millions de dollars additionnels par année.

« Dans des moments où on est plus en version pub, ce n'est pas du tout un problème. Mais dans une soirée plus animée, qui est dansante, au niveau des commandes de fort et de shooters, ça peut ralentir le service », explique le copropriétaire du bar La P'tite Grenouille à Rimouski, Steven Guimond-Corriveau

Le tenancier ajoute que cette nouvelle règle demande évidemment des changements, autant dans la façon de servir les clients que dans l'aménagement de son commerce.

« On a réaménagé le point central, avec l'ordinateur. Et on a fait de l'éducation avec nos employés sur des façons de travailler pour essayer de nuire à la clientèle le moins possible », conclut Steven Guimond-Corriveau.

Si un serveur ne remet pas la bonne facture au client, c'est le propriétaire du bar qui s'expose à une amende allant de 300 à 50 000 $ en cas de récidive.

Plus d'articles

Commentaires