Le Centre intégré de santé et de services sociaux de la Gaspésie est à la recherche d'une dizaine de familles d'accueil pour les jeunes de 0 à 17 ans sous la garde de la Direction de la protection de la jeunesse.

Les besoins sont particulièrement urgents dans les MRC du Rocher-Percé et de Bonaventure, dans la Baie-des-Chaleurs. Des rencontres pour recruter des familles sont d'ailleurs organisées dans les CLSC de la région.

Le directeur de la qualité, de l'évaluation, de la performance et de l'éthique pour le Centre de santé de la Gaspésie, Jean-Luc Gendron, précise qu'il n'y a pas de pénurie de familles d'accueil.

La démarche sert à prévenir les besoins. « On essaie, précise-t-il, de planifier pour les prochains enfants, pour s'assurer lorsqu'on a des signalements d'avoir encore des places disponibles. »

Plusieurs étapes sont à franchir avant de devenir famille d'accueil, dont la vérification des antécédents judiciaires. « C'est un processus de quelques mois. Il faut être évalué par une travailleuse psychosociale, il y a des intervenants qui vont dans les logements des familles. Il y a des critères que nous, on appelle les critères du ministre », indique M. Gendron.

Des familles monoparentales, des célibataires et des couples de même sexe peuvent se qualifier pour devenir des familles d'accueil.

Une somme annuelle de plus de 20 000 $ est octroyée aux familles pour subvenir aux besoins des enfants.

Environ 180 jeunes vivent en famille d'accueil en Gaspésie.

Plus d'articles

Commentaires