Retour

Fermeture de l'IGA Sainte-Anne-des-Monts : « Ça fait mal! »

L'annonce de la fermeture de l'IGA de Sainte-Anne-des-Monts a pris tout le monde par surprise. Au moins 75 emplois à temps plein et à temps partiel seront perdus lorsque l'épicerie fermera définitivement, le 24 mars.

Un texte de Jean-François Deschênes

Le boucher de l'épicerie, Claudel Auclair, s'attendait à des choses plus positives.

Il se rappelle que les gens parlaient de changements et de rénovations. La nouvelle a été toute autre. « Mais là ça a tombé, ça a tombé solide! » dit-il.

M. Auclair croit que ça aura des conséquences sur d'autres commerces de Sainte-Anne-des-Monts

Toutefois, Claudel Auclair comprend la décision de Sobeys. La direction de la chaîne d'alimentation estimait qu'un investissement de 3 à 4 millions de dollars était nécessaire dans l'épicerie de la Haute-Gaspésie, mais que le marché ne le justifiait pas.

« Dans un marché où on peut vendre entre 200 000 et 300 000 [dollars de marchandises], c'est peut-être moins intéressant qu'un marché où on va en vendre 600 000 ou 700 000 en ville. Il ne faut quand même pas se cacher la tête dans le sable. »

Pour le chef cuisinier et homme d'affaires gaspésien Yannick Ouellet, il est important d'avoir deux épiceries dans une même région.

Les gens sont nombreux à réagir sur les médias sociaux, notamment sur la page Facebook de Bon pied bonne heure.

Plus d'articles

Commentaires