Retour

Fermont : Champion se prépare au redémarrage de la mine du lac Bloom

La société Minerai de fer Québec, gérée par Champion Iron Limited, se dit prête à redémarrer la mine du lac Bloom, près de Fermont, quand les conditions du marché seront favorables à une reprise des activités.

Un texte d'Evelyne Côté

La mine du lac Bloom semble actuellement déserte sans les 500 travailleurs qui l'ont fait vivre de 2011 à 2014.

La société Champion Iron Limited est devenue officiellement propriétaire des installations le 11 avril dernier après avoir présenté une offre d'achat de 10,5 millions de dollars.

En comparaison, sa prédecesseure, Cliffs ressources naturelles, avait acquis la mine au coût de 4,9 milliards de dollars en 2011. Elle l'a fermée trois ans plus tard pour concentrer ses activités dans l'est du Canada.

Actuellement, 42 travailleurs s'occupent de maintenir les installations et de préparer le redémarrage de la mine.

Rentabiliser la mine

La nouvelle société créée, Minerai de fer Québec, s'est dotée de nouveaux équipements pour améliorer la productivité et la rentabilité de la mine du lac Bloom.

Selon David Cataford, un des éléments-clés est d'améliorer le circuit de récupération du fer. « L'ancien circuit de récupération ne permettait pas à la mine d'être rentable », signale-t-il.

Il précise que plus de 30 % du minerai de fer était auparavant perdu en résidus miniers. « Avec les améliorations qu'on compte faire, on va être capable de diminuer cette perte de 20 %, ce qui représente une amélioration de 10 % de récupération du fer », ajoute-t-il.

De plus, un nouveau convoyeur de 3,8 kilomètres a été installé afin de réduire le déplacement de minerai de fer et le chargement des camions.

Plus d'articles

Commentaires