Retour

« Festival de la petite laine » : le tricot revient à la mode!

Un festival entièrement consacré au tricot, le « Festival de la petite laine », se déroulait à Rivière-du-Loup en fin de semaine. Activité utilitaire du passé associée aux traditions, le tricot est devenu un loisir pratiqué par une toute nouvelle génération.

L'événement n'existe que depuis deux ans et pourtant, avec ses milliers de visiteurs, le festival connaît déjà un énorme succès populaire, puisqu'il semble que tricoter est de plus en plus « tendance ».

Pour plusieurs personnes interrogées à Rivière-du-Loup, le tricot est une occasion de prendre du temps pour soi et un bon moyen de relaxer. « C'est comme le yoga des années 2000! C'est un engouement. Les gens achètent la laine, la teignent et la filent », lance Johanne Dumont, une autre tricoteuse.

Stéphane Collins, un jeune artisan, teint à la main la laine qu'il vend par la suite aux tricoteurs. « C'est de trouver des textures différentes, de trouver des couleurs qui ne vont pas ressembler à ce que les autres font. C'est vraiment mon truc », mentionne-t-il.

Dominique Hamel, pour sa part, produit de la laine d'alpaga tirée de son propre élevage situé dans la région de Kamouraska. « Ce que je constate avec mon élevage, c'est un retour vers les fibres naturelles. S'éloigner du synthétique, de l'acrylique, pour offrir des produits naturels et avec l'alpaga, on offre une fibre qui est très douce, très soyeuse », affirme-t-il.

Tricoter est donc de nouveau à la mode. « On a décidé d'entamer une deuxième édition et c'est magique, les gens embarquent. Il vient des gens de partout! », lance Johanne Dumont, la présidente et fondatrice du festival.

D'après les informations de Paul Huot

Plus d'articles

Commentaires