Retour

Festival de Mont-Louis : et que le conte soit roi!

Il était une fois un festival du conte fouetté par le vent du large et les embruns, tout au bout du bout d'une pointe de sable, une Pointe-Sec, dans le petit village de Saint-Maxime-du-Mont-Louis.

Un texte de Joane Bérubé

C'est sur cette fameuse pointe, où depuis quatre ans, se rencontrent conteurs, musiciens et folkloristes dans un vieil entrepôt frigorifique, transformé depuis plusieurs années en salle multifonctionnelle.

Un peu fête au village, un peu rendez-vous de grande parlure, la belle visite est accueillie avec enthousiaste par les gens de la place, des alentours et même de beaucoup plus loin, constate un des deux pères du festival, Yanick Élement.

Conteurs reconnus, conteurs amateurs, les cinq jours de la programmation mélangent tous les styles, tous les genres, toutes les générations.

Cette année, un conteur en résidence, Denis Gadoury, agit un peu en mentor auprès des plus jeunes et des moins expérimentés.

D'autres conteurs plus aguerris, comme Alain Lamontagne qui compte 40 ans de métier, viennent conforter la tradition, qui comme les bonnes histoires, n'a pas de fin.

Pour un avant-goût du spectacle d'Alain Lamontagne à Saint-Maxime-de-Mont-Louis, jeudi le 25 août, écoutez l'entrevue de Bon Pied, bonne heure à la Première Chaîne de Radio-Canada :

Le festival, qui a été lancé jeudi, culminera dimanche avec un cabaret mélangeant contes, théâtre et musique avec Gaétan Pelletier, Guillaume Arsenault et Marianne Dubé.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine