Retour

Fin de la manifestation pour le maintien de la prime de rétention

Les membres du Syndicat des techniciens et des professionnels de la santé et des services sociaux de la Côte-Nord mettent fin à la manifestation entamée dimanche devant l'Assemblée nationale, qui visait à réclamer le maintien de la prime de rétention de 8 %.

Même s'ils n'ont obtenu aucun engagement de la part du Conseil du trésor, les représentants estiment avoir atteint leur objectif principal, qui était de mettre « cet [enjeu] sur la place publique », selon le vice-président du syndicat, Sylvain Tremblay.

« Avec la rencontre du ministre Martin Coiteux en fin d'après-midi lundi, nous avons pu apporter nos craintes face au retrait de cette prime sur la Côte-Nord et on est allé porter notre message en haut de la pyramide », explique-t-il.

Presser le pas

Les représentants du syndicat s'attendent à ce que cet enjeu soit abordé « assez rapidement » à la table des négociations.

Les syndicats de la fonction publique estiment que cette prime salariale permet de recruter et de maintenir quelque 2500 travailleurs sur la Côte-Nord. Ils redoutent son éventuelle disparition, car, selon eux, cela se traduirait par une perte nette de 10 millions de dollars pour l'économie de la région.

Lors de leur passage à l'Assemblée nationale, les techniciens de la santé de la Côte-Nord ont reçu l'appui de Québec solidaire et de la députée de Duplessis, Lorraine Richard.

Le syndicat a aussi obtenu l'appui de la Coalition avenir Québec, selon Sylvain Tremblay. Les membres comptent désormais retourner sur la Côte-Nord pour « transporter la mobilisation » auprès de leurs collègues de la région de Sept-Îles et de Port-Cartier.

Plus d'articles

Commentaires