Les poissonniers de l'Est du Québec font des affaires d'or en cette fin de semaine pascale. Plusieurs commerces rapportent un achalandage beaucoup plus élevé qu'à l'habitude.

Un texte d’Édith Drouin en collaboration avec Sylvie Aubut

À Rimouski, le crabe semble devenir de plus en plus populaire. La Poissonnerie du Fleuve dit vivre un achalandage record cette fin de semaine, en comparaison avec les années précédentes.

En fin d’avant-midi vendredi, le propriétaire estimait que plus de 200 clients s’étaient déjà présentés pour, notamment, acheter du crabe. Marco Saint-Laurent estime que le volume de ses ventes est dix fois élevé plus que lors d'une fin de semaine normale.

Il pense qu’à force d’entendre parler de crabe, de nombreuses personnes décident d’y goûter et « pognent la piqûre ».

Arrivages de morue et de flétan

À Mont-Louis, la poissonnerie Cusimer a débuté sa saison vendredi matin avec des arrivages de morue et de flétan frais, pêchés à Rivière-au-Renard, ainsi que du crabe des neiges en provenance de Sainte-Anne-des-Monts.

Selon la coordonnatrice aux ventes, l'achalandage du commerce est de quatre à cinq fois plus élevé à Pâques, que durant une fin de semaine normale.

Outre le crabe, l’arrivée de la morue attire aussi les consommateurs.

Plus calme à Sept-îles

Du côté de Sept-Îles, la poissonnerie Soucy est bien occupée.

Le commerce n'est toutefois pas plus achalandé qu'à l'habitude. Le propriétaire explique que certaines personnes sont encore au travail, et que d’autres sont à l’extérieur en raison du congé pascal.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine