Plusieurs camps de jour se terminent aujourd'hui au Québec. À Rimouski, une trentaine de jeunes avec des besoins particuliers doivent dire au revoir aux moniteurs spécialisés qui les ont accompagnés tout l'été.

Les deux frères Christopher, 6 ans, et Éli, 10 ans, ont participé à ce camp.

« Éli a un TDA [trouble du déficit de l'attention], un petit retard, explique sa mère, Julie Caron. Il a eu des petits problèmes de langage aussi. Christopher, c'est un petit peu plus compliqué. Il a un TDAH [trouble du déficit de l'attention avec hyperactivité]. On est encore en suivi pour un nouveau diagnostic, qui serait un trouble relié au spectre de l'autisme. »

Accompagnement de moniteurs

Une monitrice spécialisée a suivi les enfants tout l'été. « Mon objectif principal, c'est que les jeunes participent aux activités et qu'ils s'intègrent le plus facilement possible, indique Christelle. Un de mes buts premiers, c'est vraiment que les jeunes aient du plaisir au terrain de jeu en compagnie des autres enfants. »

Les quelque 25 moniteurs ou monitrices, pour la plupart des étudiants en technique d'éducation spécialisée ou en travail social, ont la chance de parfaire leur formation.

« On a une banque d'enfants et de moniteurs, précise la coordonnatrice à la vie communautaire au service des loisirs, Émilie St-Pierre. On fait des jumelages, puis le moniteur prend contact avec le parent, va visiter un peu l'enfant dans son milieu et peut même discuter aussi avec l'intervenant. Il y a une belle relation qui se fait pour savoir les particularités de l'enfant, puis connaître aussi quels sont ses besoins. »

Coup de main aux parents

Le service spécialisé, qui n'entraîne aucun frais supplémentaire, donne un bon coup de main aux parents.

« Je travaille à temps partiel et je suis aux études aussi en même temps à distance, dit Julie Caron, la mère d'Éli et de Christopher. Je suis tout seule pour gérer les trois enfants et suis mère célibataire. Ça me soulage. Je sais qu'il y a quelqu'un là-bas qui surveille et qui répond à leurs besoins. »

Éli et Christopher vont bénéficier du même type d'encadrement pendant l'année scolaire et les deux frères ont déjà hâte à l'été prochain.

D'après le reportage de Sébastien Désrosiers

Plus d'articles

Commentaires