Retour

Fin du lock-out : la CTMA s'entend avec ses officiers

Le conflit de travail entre la Coopérative de Transport Maritime et Aérien (CTMA) des Îles-de-la-Madeleine et ses officiers est réglé.

La proposition de convention collective déposée par le médiateur du Conseil Canadien des relations Industrielles a été endossée à 92% par les officiers du Syndicat des Métallos.

Ils auront une augmentation de salaire de 3% par année pendant cinq ans, ce que le directeur de la CTMA, Emmanuel Aucoin, qualifie de substantielle sur le marché.

« Le plus important c'est d'arriver à un règlement qui va permettre de positionner CTMA encore une fois comme étant une entreprise qui offre des conditions de travail très concurrentielles à l'industrie, probablement exceptionnelles aux Îles-de-la-Madeleine », dit-il. « Puis en même temps que le service n'a jamais été interrompu, je pense que c'est ça le plus important. »

Le porte-parole syndical Gordon Ringuette a refusé la demande d'entrevue de Radio-Canada.

L'entente signée est similaire à celle conclue avec les marins de la CTMA il y a un an et demi.

Les fficiers de la CTMA ont repris le travail dimanche à minuit sur le traversier et le navire de croisières de la CTMA après 14 semaines de lock-out.

Plus d'articles

Commentaires