Retour

Fin du service de téléavertisseur en Basse-Côte-Nord : des élus critiquent le système de remplacement

Des élus de la Basse-Côte-Nord remettent en question l'efficacité du nouveau système de communication, mis en place pour remplacer le service de téléavertisseur qui prendra fin le 31 octobre. 

En Basse-Côte-Nord, les premiers répondants des municipalités de la MRC du Golfe-du-Saint-Laurent, à l'exception de Blanc-Sablon, disposent d'un système de communication, le Durafon. Ce système a une portée d'un à deux kilomètres. Une antenne a été installée dans des dispensaires de la Basse-Côte-Nord.

Ce service est loin de faire l'unanimité selon la porte-parole de la MRC dans ce dossier, Darlene Rowsell-Roberts.

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de la Côte-Nord (CISSS) a opté pour l'utilisation du Durafon, puisqu'un investissement d'un million et demi de dollars aurait été nécessaire pour maintenir le service de téléavertisseur à Saint-Augustin, Gros-Mécatina, Côte-Nord-du-Golfe-du-Saint-Laurent et Bonne Espérance. Darlene Rowsell-Roberts déplore cette décision.

En revanche, à Blanc-Sablon, le CISSS a retenu les services d'un fournisseur qui offrira le service de téléavertisseur, sur une distance de 20 kilomètres autour du centre de santé. 

La MRC du Golfe-du-Saint-Laurent est en pourparlers avec le gouvernement pour trouver une solution de rechange. L'entreprise de télécommunications Telus mettra fin au service de téléavertisseur le 31 octobre.

Plus d'articles