Retour

Fin du service de téléavertisseur en Basse-Côte-Nord : des élus critiquent le système de remplacement

Des élus de la Basse-Côte-Nord remettent en question l'efficacité du nouveau système de communication, mis en place pour remplacer le service de téléavertisseur qui prendra fin le 31 octobre. 

En Basse-Côte-Nord, les premiers répondants des municipalités de la MRC du Golfe-du-Saint-Laurent, à l'exception de Blanc-Sablon, disposent d'un système de communication, le Durafon. Ce système a une portée d'un à deux kilomètres. Une antenne a été installée dans des dispensaires de la Basse-Côte-Nord.

Ce service est loin de faire l'unanimité selon la porte-parole de la MRC dans ce dossier, Darlene Rowsell-Roberts.

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de la Côte-Nord (CISSS) a opté pour l'utilisation du Durafon, puisqu'un investissement d'un million et demi de dollars aurait été nécessaire pour maintenir le service de téléavertisseur à Saint-Augustin, Gros-Mécatina, Côte-Nord-du-Golfe-du-Saint-Laurent et Bonne Espérance. Darlene Rowsell-Roberts déplore cette décision.

En revanche, à Blanc-Sablon, le CISSS a retenu les services d'un fournisseur qui offrira le service de téléavertisseur, sur une distance de 20 kilomètres autour du centre de santé. 

La MRC du Golfe-du-Saint-Laurent est en pourparlers avec le gouvernement pour trouver une solution de rechange. L'entreprise de télécommunications Telus mettra fin au service de téléavertisseur le 31 octobre.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Cet amateur de hockey gagne 1000$ s'il réussit à marquer





Rabais de la semaine