Retour

Forages sur Anticosti : un référendum à l'horizon

La Municipalité de L'Île-d'Anticosti compte tenir un référendum cet automne pour connaître le point de vue des résidents sur le projet d'exploration des hydrocarbures. D'ici là, le dialogue est rompu entre Pétrolia, l'entreprise responsable des travaux, et la municipalité.

« En ce moment, on participe malheureusement à une game de baseball à laquelle on est assis dans les estrades, lance le directeur général de la Municipalité de L'Île-d'Anticosti, Frédéric Lee. On a l'information qu'ils [Pétrolia] veulent bien nous donner. L'information qu'on a eue cet été, c'est à travers les médias. »

Le maire John Pineault est catégoriquement opposé au projet d'exploration pétrolière et gazière et a l'intention de faire tout ce qui est en son pouvoir pour l'arrêter.

Un sujet tabou

Les résidents de l'île sont divisés sur la question du pétrole, à un tel point que le sujet est devenu tabou, selon la Municipalité et les résidents que Radio-Canada a rencontrés.

Normand Lewis, qui est favorable au projet, est l'un des rares résidents qui osent s'exprimer publiquement sur la question.

« Les vieux, ici à l'île, sont pour qu'il y ait quelque chose qui se passe et que ça bouge. Je suis ici depuis 25 ans. Quand je suis arrivé, on était au-delà de 300 ou 350 personnes. Là, on a de la misère à être 200. »

Des travaux pour préparer les sites  auront lieu cet été, mais le mystère plane toujours sur la date du début des forages.

Les forages exploratoires n'auront toutefois « probablement » pas lieu cet été, a déclaré Investissement Québec en juillet dernier. L'étape de la fracturation hydraulique, qui suit celle des forages, doit normalement avoir lieu à l'été 2017, selon le nouveau calendrier des travaux.

D'après le reportage d'Alix-Anne Turcotti

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine