Le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ), François Legault, était de passage en Gaspésie mardi dans le cadre de sa tournée dans l'Est du Québec. Il a entre autres parlé d'emplois et de développement économique.

François Legault s'est rendu à Bonaventure, New Carlisle et Gaspé mardi. En entrevue avec Radio-Canada, il a expliqué que l’emploi était, selon lui, l’un des principaux défis en Gaspésie.

Le chef de la CAQ estime que le gouvernement doit miser sur les infrastructures de transport pour attirer les entreprises en région. Il ajoute que le projet de réfection du rail gaspésien doit se concrétiser plus rapidement que ce qui a été annoncé par Québec.

Il se fait très critique par rapport au projet de la cimenterie Port-Daniel. Il estime que le financement alloué au projet aurait pu être mieux investi.

Il croit aussi qu'Investissement Québec devrait travailler davantage en faveur du développement économique des régions.

Présence de la CAQ en Gaspésie

Le chef caquiste admet que son parti n’était pas très présent en Gaspésie lors des élections de 2012 et 2014. Il explique qu’il n’avait pas d’équipe dans la région.

François Legault dit toutefois travailler à mettre en place des comités de bénévoles et à recruter de bons candidats.

Anticosti et l'hypocrisie

Le chef, qui s’arrêtera sur la Côte-Nord dans les prochains jours, a une fois de plus déploré la fin du projet d'exploration pétrolière à Anticosti.

François Legault considère que le Parti libéral et le Parti québécois font preuve d'hypocrisie dans ce dossier, puisque les Québécois consomment encore des milliards de litres de produits pétroliers chaque année.

Il estime toujours qu'Anticosti aurait été l'endroit idéal pour procéder à des travaux d'exploration pétrolière, compte tenu de la faible population de l'île. Il ajoute qu'il aurait aimé avoir l'heure juste sur la position des résidents de l'île d'Anticosti.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Toute la vérité sur la Vierge





Concours!



Rabais de la semaine