Retour

Funérailles d'Hermel Lavoie: l'adieu à un « grand phare »

Entre 200 et 300 personnes ont pris part vendredi à Rimouski aux funérailles d'Hermel Lavoie, l'homme derrière la traversée de l'Atlantique à la rame de Mylène Paquette.

Parmi la foule, on comptait une délégation de la Garde côtière auxiliaire dont monsieur Lavoie a été membre, de nombreux acteurs du secteur maritime rimouskois et madame Paquette.


Dans un message empreint d'émotion, elle a rendu un vibrant hommage à celui qui a aménagé son embarcation et qui l'a accompagnée, par téléphone satellitaire, tout au long des 129 jours de sa traversée de l'océan. 

Madame Paquette a parlé de monsieur Lavoie comme d'un technicien remarquable et d'un capitaine hors pair. Elle a repris l'expression qu'elle a utilisée dans le livre racontant son exploit pour dire de lui qu'il était un « homme aux yeux pleins d'étoiles » et que par son énergie et sa force de conviction, il avait su transmettre ses passions à sa communauté. 

Repousser les limites

Parmi les autres commentaires entendus pendant et après la cérémonie, plusieurs ont souligné son intelligence et sa sagesse, ce qui en a toujours fait « un grand phare » selon les mots de sa fille, Claire. Son fils, Jean-Pierre, a dit de lui qu'il était un homme qui avait toujours aimé « repousser les limites ».

Hermel Lavoie est décédé lundi dernier, la veille de son 79e anniversaire de naissance, des suites d'un cancer du pancréas.

Plus d'articles