Retour

Gain de cause chez Fruits de mer de l'Est : les employés se réjouissent

Les employés de l'usine Fruits de mer de l'Est du Québec de Matane sont soulagés. La Commission de l'assurance-emploi du Canada vient de retirer son appel devant le Tribunal de la sécurité sociale.

Un texte d'Élise Thivierge

Pendant 17 ans, les employés de l'usine de crevettes de Matane ont travaillé en alternance, soit sept jours de travail pour sept jours de chômage. Ce systême était toléré par le syndicat, par l'employeur et par Service Canada. Or, la CAEC a annoncé un changement de politique en 2012, de sorte que les salariés allaient devoir travailler chaque semaine. 54 emplois ont été perdus et les employés devaient rembourser les prestations d'assurance-emploi reçues en trop.

Les employés se sentent libérés d'un poids. Diane Saint-Louis et Christine Michaud affirment qu'elles étaient inquiètes, mais qu'elles n'avaient rien à se reprocher. Un autre employé, Paul Lamarre, travaille à l'usine depuis 40 ans et sa femme y travaille également. Il accueille la nouvelle avec joie. « On aurait payé en double! On l'a gagné et on ne l'a pas volé », s'exclame-t-il.

Une autre employée, Guylaine D'Astous, soutient que c'est un dossier qui leur pesait sur le dos depuis 3 ans. Le remboursement des prestations aurait été difficile pour de nombreux employés.

Réaction de la CSN

La CSN s'est dite heureuse d'avoir gagné cette bataille de longue haleine. « C'était injuste que, parce qu'ils interprétaient la loi différemment, on nous réclame de l'argent », soutient le vice-président de la Fédération du Commerce de la CSN, David Bergeron-Cyr.

La présidente de la CSN du Bas-Saint-Laurent, Nancy Legendre, s'est réjouie de ce dénouement. « Les démarches de la commission ont fait peser un stress énorme sur plusieurs dizaines de ménages de la région », soutient-elle. La commission réclamait entre 2 000 $ et 19 000 $ par employé.

Un signe encourageant, selon Action Chômage Pabok

Pour le coordonnateur du Mouvement Action Chômage Pabok, Gaétan Cousineau, cette victoire est le signe de la fin de l'ère de l'ancien gouvernement Harper.

Plus d'articles

Commentaires