Retour

Gaspé propose aux triathloniens un défi unique au Québec : la nage en eau salée

Plus de 250 athlètes du Québec et du Nouveau-Brunswick ont participé au troisième Triathlon de Gaspé, le seul en eau salée au Québec. Même si les plus compétitifs y trouvent leur compte, l'événement vise, avant tout, à démocratiser cette discipline.

La baie, en plein cœur du centre-ville de Gaspé, demeure l'endroit idéal pour tenir une telle compétition.

Dans la catégorie olympique, c'est Lee Roy de Bathurst et Pascale Giroux de Matane qui l'ont emporté. En retranchant près de 7 minutes au compteur, le triathlonien du Nouveau-Brunswick termine en première position pour la deuxième année consécutive.

Même si les plus compétitifs sont rassasiés par un parcours qui offre un bon niveau de difficulté, l'objectif de l'organisation est d'en faire un événement qui ne s'adresse pas qu'à l'élite. On offre aussi des courses par équipe, familiales, et pour les enfants.

L'arrivée d'un triathlon à Gaspé, il y a trois ans, a incité certains coureurs et cyclistes à affronter leur bête noire : la nage. C'est le cas de Dominic Huet et de son fils Marc-Antoine. « J'ai trouvé ça dur, la natation. Ce n'est pas évident », constate ce dernier qui a participé en catégorie sprint.

L'organisation envisage d'offrir l'an prochain une version plus relevée, avec 1,9 km de nage, 90 km de vélo et un demi-marathon, question de rassasier ceux qui en redemandent toujours plus.

D'après un reportage de Martin Toulgoat

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine