Retour

Gaz naturel d'Anticosti vers la Gaspésie : Sept-Îles contrariée

Pétrolia pourrait expédier par gazoduc le gaz naturel extrait de l'île d'Anticosti vers la Gaspésie, affirme le maire de Sept-Îles, Réjean Porlier. Selon lui, le président-directeur général de l'entreprise, Alexandre Gagnon, a dévoilé ce scénario la semaine dernière.

Réjean Porlier se montre contrarié par ce scénario de Pétrolia de préférer la Gaspésie à la Côte-Nord.

Le maire comprend qu'il s'agit d'une solution économique de la part de l'entreprise, puisque la Gaspésie est plus proche que la Côte-Nord du réseau de gazoduc existant, qui s'arrête à Lévis.

« Ce n'est pas le producteur qu'il faut interpeller, c'est le gouvernement [...] On va interpeller le gouvernement pour s'assurer qu'on est encore dans les cartons », indique-t-il toutefois.

Approvisionnement de la Côte-Nord

Réjean Porlier fait valoir l'importance d'une telle ressource pour assurer la pérennité des industries de la Côte-Nord. Le maire de Sept-Îles rappelle que la région souhaite être approvisionnée en gaz naturel depuis des années. Un projet de relier la région au réseau de gazoduc n'a jamais vu le jour.

« Ce qui a mis des freins à tout ça la dernière fois, c'était le coût, dit Réjean Porlier. On nous parlait de un milliard de dollars. La demande n'étant pas suffisante, ça ne justifiait pas de tels investissements ».

Il croit par ailleurs que le passage d'un gazoduc sur la Côte-Nord serait plus avantageux pour les industries que l'arrivée par bateau de gaz naturel liquéfié, qui nécessite de la transformation.

Pour sa part, Réjean Porlier rappelle que ce scénario demeure hypothétique, puisque l'exploitation du gaz naturel sur l'île d'Anticosti n'a pas encore commencé.

Le directeur adjoint à Développement économique Sept-Îles, Russel Tremblay, ne baisse pas les bras et soutient que d'autres options sont envisagées. Le milieu des affaires de Sept-Îles communique avec Pétrolia pour tenter de trouver un compromis. « Un tuyau qui raccorderait juste Sept-Îles et Port-Cartier vers l'île d'Anticosti et un autre tuyau qui aille de l'autre côté [vers Lévis] », précise Russel Tremblay.

Crainte environnementale

Le cofondateur de l'organisme Non à une marée noire dans le St-Laurent, Martin Poirier, estime que le projet de gazoduc entre l'île d'Anticosti et la Gaspésie est farfelu.

Le bureau du ministre des Ressources naturelles Pierre Arcand affirme que le transport d'hydrocarbures à partir d'Anticosti sera étudié dans le cadre de l'étude environnementale stratégique spécifique à Anticosti, actuellement en cours.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine