Retour

Gestion des matières résiduelles : « encore du travail à faire » pour la MRC de Sept-Rivières

La MRC de Sept-Rivières a adopté cette semaine son plan de gestion des matières résiduelles en vue d'atteindre les objectifs établis par Québec d'ici 2020.

Le gouvernement demande aux MRC de choisir des pistes d'action pour réduire à 700 kg par personne annuellement les matières envoyées aux sites d'enfouissement.

La conseillère en environnement et développement durable à la MRC de Sept-Rivières, Caroline Cloutier, reconnaît qu'il y a encore du travail à faire dans la région pour atteindre les cibles québécoises.

Récupération du bois

Dans son plan d'action, la MRC de Sept-Rivières met l'accent sur la récupération du bois, qui demeure un défi important puisqu'il sera interdit de l'enfouir dès 2020. « Il va falloir trouver collectivement des filières de récupération », estime Caroline Cloutier.

La MRC devra également trouver des moyens de valoriser la matière organique, ce qui peut se traduire par du compostage sur le territoire. « On va peut-être voir apparaître en 2018 de nouveaux services pour la population », poursuit-elle.

La politique québécoise de gestion des matières résiduelles s'inscrit dans la volonté de développer une économie axée sur le développement durable.

Caroline Cloutier invite par ailleurs les citoyens de la MRC de Sept-Rivières à prendre connaissance du plan d'action dont les grandes lignes seront rendues publiques plus tard cet automne.

Des consultations publiques se tiendront à la fin de janvier 2016.

Plus d'articles

Commentaires