2017 marquera le 175e anniversaire de Grande-Vallée. La municipalité, qui se prépare à célébrer en grand, dévoilera la programmation lors d'une grande veillée traditionnelle en ce 31 décembre.

La mairesse Nathalie Côté indique que cette soirée se veut un prélude aux fêtes qui se dérouleront les 7, 8 et 9 juillet, sous le chapiteau du Festival en chanson de Petite-Vallée prêté pour l’occasion.

L’organisation a voulu recréer l’ambiance des soirées d’antan.

On voulait faire un jeu de mots avec Grande-Vallée et grande veillée. On voulait que ça ressemble à nos partys d’antan et reproduire l'ambiance familiale. On s’est dit qu’il faudrait être tous ensemble pour défoncer l’année et se souhaiter le meilleur pour 2017!

Nathalie Côté, mairesse de Grande-Vallée

De 9h30 à minuit, une quinzaine d’artistes locaux vont se succéder sur la scène avec des chansons traditionnelles sur la scène du Centre Clairence-Minville. À minuit, après un dévoilement sommaire de la programmation, un buffet sera servi. Beaucoup d’activités sont prévues pour les enfants.

Une soirée de danse prolongera la soirée jusqu’aux petites heures.

Programmation des fêtes pour juillet

Parmi les spectacles présentés pour le 175e anniversaire, celui d’Éric Lapointe le 8 juillet et une production d’envergure internationale dont l’identité ne sera connue qu’en mars en raison de droits d’auteurs, indique Mme Côté.

Vague de cirque des îles de la Madeleine présentera un spectacle professionnel tous les après-midi sous le chapiteau.

Mme Côté mentionne aussi que beaucoup d’organisations vont collaborer pour offrir diverses activités réparties tout au long de l’année.

Des pionniers fort courageux

Marc-Antoine Dufresne, qui est conseiller municipal, raconte que les premiers habitants permanents de Grande-Vallée étaient originaires de Saint-Jean-Port-Joli. Alexis Caron, Angélique Frigault et leurs quatre enfants passaient leurs étés à pêcher à Grande-Grave. En 1842, à la Toussaint, alors qu’ils retournaient à la maison, ils sont débarqués à Grande-Vallée.

Ils croyaient y être de passage, mais une tempête les a retenus, si bien qu’ils ont décidé de passer l’hiver. Ils se sont construit un abri qu’ils ont recouvert avec leur bateau. Après avoir survécu à l’hiver, ils ont choisi de s’établir.

D’autres familles, comme celle d’Étienne Fournier et de Suzanne Robin de Montmagny, sont venues s’installer par la suite.

Grande-Vallée portait déjà son nom à cette époque, depuis l’époque de la Nouvelle-France où une seigneurie avait été concédée. Elle s’est développée avec l’industrie forestière. À la fin du 19e siècle, de grandes compagnies britanniques y ont exploité la forêt.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine