Retour

Grandes marées: plus de peur que de mal dans l'Est du Québec

En fin d'après-midi, aucune demande n'avait été formulée par des municipalités au ministère de la Sécurité publique, et ce, autant sur la Rive-Sud du fleuve Saint-Laurent que sur la Côte-Nord.

Tous les départs du traversier entre Rivière-du-Loup et Saint-Siméon ont toutefois été annulés.

Depuis quelques semaines, le service de traversier a été paralysé à de nombreuses reprises par les fortes vagues près des quais des deux côtés du fleuve. Depuis le début du mois de novembre, 17 traversées entre les deux rives ont dû être annulées comparativement à 8 pour l'ensemble du mois d'octobre.

La Gaspésie et le Bas-Saint-Laurent retiennent leur souffle

Le mauvais temps a fait craindre des inondations, cet après-midi, le long du littoral gaspésien.À Matane-sur-mer, le riverain Michel Côté, affirme que le pire est déjà passé, puisque la marée était à son plus haut peu après 15 h. Il dit que la tempête d'aujourd'hui n'est rien à comparer à celle de l'an dernier.

Par ailleurs, le traversier F.-A. Gauthier a dû rediriger la traversée de 14 h de Matane vers Baie-Comeau, plutôt que vers Godbout. Le départ avait donc lieu à partir de Baie-Comeau vers Matane à 17 h 30.

La route 138 touchée

Sur la Côte-Nord également, aucune inondation n'a été rapportée mercredi.

Un segment de la route 138 a toutefois été touché par les grandes marées, en Minganie, sur environ 70 mètres. Les autorités sont à pied d'oeuvre pour rétablir la situation.

« Les gens du Ministère des Transports du Québec sont sur place, ils sont déjà en train d'analyser pour faire les travaux nécessaires pour corriger le tout », explique le directeur de la sécurité civile pour la Côte-Nord, Pierre Dassylva.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu fais une détox de cellulaire?